À propos

Pour l’amour de la création est une initiative nationale qui unit, sous une même bannière, des communautés de foi et des organisations religieuses canadiennes pour une mobilisation nationale de réflexion, d’éducation, d’action et de plaidoyer pour la justice climatique.

Notre histoire

Les communautés de foi et les organisations confessionnelles canadiennes ont une longue histoire de travail dans les domaines de la conservation écologique, de l’activisme environnemental et la lutte pour la justice climatique. En 2019, un groupe d’Églises et d’organisations confessionnelles se sont réunies pour un partage de réflexion, de dialogue et de discernement sur la façon dont nous pourrions approfondir notre action collective sur le changement climatique et apporter une contribution significative au mouvement climatique au cours de la prochaine décennie. Pour l’amour de la création a été lancé pour marquer le 50e anniversaire du Jour de la Terre en 2020.

Nos principes

Une initiative confessionnelle, ancrée dans la théologie

Pour l’amour de la création est une initiative ouverte à toutes les communautés de foi ou organisations religieuses désirant s’engager pour la justice climatique.

L’autodétermination des Autochtones

Pour l’amour de la création reconnaît que les dimensions suivantes sont centrales à la justice climatique, la relation des Autochtones avec la terre et l’attention qu’ils lui portent, leurs expériences de l’extractivisme et du changement climatique, les droits des Autochtones, incluant le consentement préalable, libre et éclairé. Les savoirs et les voix des peuples autochtones sont parties intégrantes du message de Pour l’amour de la création.

Responsabilisation de jeunes

La jeunesse a été aux premières lignes du mouvement climatique, plaidant avec force pour exiger du changement de la part des leaders mondiaux. Pour l’amour de la création est à l’écoute de la jeunesse, en partenariat avec elle, et cherche à amplifier sa voix.

Les organisations de soutien

En plus de ces organisations qui se sont formellement engagées, il existe d’autres organisations et Églises qui nous ont accompagnés dans cette démarche de réflexion, de dialogue et de discernement. Nous sommes reconnaissants de leur soutien et de leurs contributions.